logo
Home
Lissanga Info PDF Imprimer Envoyer


Bulletin d’information électronique

AZUR Développement
www.azurdev.org Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
N° 01 du 25 Novembre 2013. Edition spéciale des 16 jours d’activisme contre la violence à l’égard des femmes et des filles

---------------------------

SOMMAIRE :

I- ACTIONS POUR COMBATTRE LA VIOLENCE FAITE AUX FEMMES

II- INTERVIEWS DES PERSONNES ENGAGEES

III- ACTUALITES SUR LA VIOLENCE FAITE AUX FEMMES DANS LE MONDE

IV- EVENEMENTS

V- RESSOURCES UTILES


I- ACTIONS POUR COMBATTRE LA VIOLENCE FAITE AUX FEMMES

25/11/2013 : Violences à l’égard des femmes : ARIPS libère la voix.

Dans la ville de Pointe-Noire, ARIPS pour la campagne des 16 jours d’activisme organise une série d’activités. Ainsi pour ce 25 novembre, elle organise la 4ème édition de la journée de sensibilisation et de conscientisation des populations pousseurs de  chariot et les vendeuses) au carrefour du Fond de Tié-Tié ; la même journée elle tient une  causerie débat sur les violences faites à l’égard des femmes dans les domiciles au siège de la Fédération des Femmes pour la Paix Mondiale.
Le 27 Novembre 2013, Rencontre sur la Paix et les violences faites aux femmes avec les communautés de Matombi dans le Kouilou en collaboration avec l’Association Matombi pour le Développement Durable (AMDD). Pour les 17 ans d’existence de l’ONG ARIPS, elle organise une journée porte ouverte où seront exposées toutes leurs actions menées.


25/11/2013 : 16 jours d’activisme contre la violence faite aux femmes au Congo.

Ce 25 novembre, la journée internationale sur l’élimination de la violence à l’égard des femmes, voici ci-dessous les activités organisées par la campagne « Réapproprie-toi la technologie » au Congo. Cette campagne est réalisée chaque année par des organisations de femmes et de la société civile congolaise. Cette année, elle se tient en partenariat avec le Programme d’appui aux réseaux de femmes de l’Association pour le progrès des communications (PARF d’APC) avec l’appui financier du fonds ATTI de Omydyar Network et Hivos. Il est encore possible de contribuer à cette campagne. Pour plus d’information sur le déroulement de ce programme durant les 16 jours d’activisme contre la violence faite aux femmes.

25/11/2013 : Plateforme de suivi des violences domestiques

Plus de 100 cas de violence domestique, y inclus sexuelle sont répertoriés sur la plateforme http://violencedomestique-congo.net/. Des cas de viols incestueux, des attouchements sexuels sur mineurs, des violences conjugales, économiques entre autres sont décrits sur ce site internet afin de documenter la violence mais également de montrer les barrières qui persistent pour l’accès aux soins de santé et à la justice pour les femmes et enfants survivants de violence dans notre pays.

 

II- INTERVIEW DES PERSONNES ENGAGEES

25/11/2013: "plus de 80% des cas de viol sont des enfants de zéro à 15 ans"

A l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes et du lancement de la campagne mondiale des 16 jours d’activisme, le Docteur Carmel Stella Miabanzila Matoko, médecin responsable de la prise en charge des victimes des violences sexuelles (VVS) au niveau de l’unité de Poto-Poto et à l’antenne de prise en charge de ces dernières à l’hôpital de Talangaï nous a accordé une interview sur cette situation à Brazzaville.

Docteur Carmel Stella Miabanzila Matoko, quelle est la tendance actuelle de la situation de la violence sexuelle faite aux femmes au sein des unités de prise en charge des VVS dont vous avez la charge ?

Aujourd’hui, la tendance s’est renversée comme nous avons du le constater. Présentement, les agresseurs sont de plus en plus des jeunes sur des victimes de plus en plus encore jeunes. C’est quelque chose qu’on a noté et ce n’est pas toujours le militaire ou l’homme en arme, mais c’est surtout aujourd’hui le civil qui agresse, qui viole. Lire davantage.

 

25/11/2013: Survivantes de violence mais elles ne veulent pas dénoncer!

Dans des ménages congolais, des violences se vivent au quotidien. Certaines victimes par mutisme ne veulent pas dénoncer leurs bourreaux. Une attitude qui freine l’engagement des organisations de défense des droits des femmes et de l’homme.

« Pour mettre fin aux violences, la femme elle-même doit se lever pour que les ONG et la société civile puissent venir en appui », a martelé Sylvie Foutou Banga, présidente de l’Organisation pour le Développement et les Droits Humains au Congo (ODDHC) que nous avons rencontré le 22 novembre au siège de son association en plein préparatif des 16 jours d’activisme et de la célébration de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes prévu chaque 25 novembre. Lire davantage.

25/11/2013. Violences familiales : la loi protège les veuves contre les pseudos traditions

Au Congo Brazzaville, certaines veuves, aidées dans certains cas par des associations, osent poursuivre en justice leur belle-famille et obtiennent réparation. Des exemples à suivre pour toutes celles qui, par manque d’informations sur leurs droits ou par peur des représailles, souffrent en silence.

« Mon père, craignant la sorcellerie, a essayé de me convaincre d’abandonner les poursuites contre ma belle-famille. Mais, connaissant le droit, je ne me suis pas résignée. Aujourd’hui, je touche la pension de mon défunt mari ! », se félicite Reglane. Comme elle, beaucoup de veuves subissent des pressions, parfois même des sévices au « nom de la tradition » au moment du décès de leur époux. La peur de la sorcellerie, la nécessité de protéger leurs enfants, fait que bon nombre d’entre elles se laissent faire en silence.

« Il n’y a pas que des veuves dont le niveau d’éducation est faible qui sont victimes. Certaines, instruites, plient également », déplore Herman Batamio Matondo, juriste et secrétaire permanent de l’association Mibeko. Au Congo, le Code de la famille réglemente la répartition des biens du défunt (50 % à ses enfants, 30 % à sa veuve et 20 % à ses père, mère et tous les collatéraux), mais ces dispositions sont régulièrement bafouées. Lire davantage.

25/11/2013 : Prière de Ghislaine Sathoud, extrait de l’article « Femmes du Congo-Brazzaville : Entre amour, larmes et lynchages, la violence explose »

Notre père qui est aux cieux, nous te prions de protéger les épouses, les veuves et les orphelins.

Que penses-tu de tels actes barbares, toi qui donnes la vie ?

Est-ce que nos prières te parviennent toujours ?

Que de larmes ! Que d'humiliations ! Que de désolation !

Femmes du Congo, pour que cesse la violence :

Il est plus que temps de dénoncer énergiquement de tels actes ignobles.

Femmes du Congo, pour que cesse la violence :

C'est le temps de crier notre révolte.

Femmes du Congo, pour que cesse la violence :

Serrons-nous les coudes et à l'unisson, disons non à cette violence injustifiable et injustifiée.

Femmes du Congo, pour que cesse la violence :

Réveillons-nous ! Il faut vraiment que ça cesse.

Femmes d'Afrique, pour que cesse la violence :

Chantons ensemble un hymne à l'unité.

Femmes du monde, pour que cesse la violence :

Chantons ensemble un hymne à l'unité.

 

III- ACTUALITES SUR LA VIOLENCE FAITE AUX FEMMES DANS LE MONDE

25/11/2013: la journée orange proclamée par les Nations Unies

La campagne du Secrétaire général a proclamé tous les 25 du mois une « Journée orange ». L'objectif est de mener une sensibilisation permanente du public à la question de la violence contre les femmes et les filles, et non plus seulement une fois par an, à l'occasion de la célébration de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l’égard des femmes (le 25 novembre). Lire la suite sur le lien : Lire davantage.

25/11/2013: Manifestations en France


Chaque année, en Ile-de-France, différentes manifestations sont organisées dans les départements, associant les chargées de mission départementales aux Droits des Femmes et à l’Egalité (DDCS), et les partenaires institutionnels et associatifs impliqués dans la lutte contre ces violences. Lire davantage.

 

IV- EVENEMENTS

Atelier de formation « échanges féministes sur la technologie » pour 15 femmes et jeunes filles actives dans les organisations des droits des femmes de Brazzaville, Dolisie, Nkayi et Pointe-Noire pour approfondir l’usage des TIC et développer des actions à mener pendant la campagne des 16 jours.

www.azurdev.org

Du 12 au au 14 Décembre 2013 à Pointe-Noire

Rencontres internationales Francophones « Féministes ou non ? Nouvelles voix et nouveaux savoirs sur le genre, les droits des femmes, les relations femmes/hommes, les rapports de domination, aux Sud et aux Nord ».

http://rencontres-genreenaction.net/tanger-feministes-ou-non/

Du 05 au 07 Décembre 2013 à Tanger au Maroc.

Cours en ligne sur les droits de l’enfant

http://www.hrea.org/index.php?doc_id=1819

 

IV- RESSOURCES UTILES

Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes (CEDEF)

http://www.un.org/womenwatch/daw/cedaw/states.htm

Curriculum éducatif non formel fut développé par l’Association mondiale des guides et des éclaireuses et ONU Femmes, avec la participation des jeunes, afin de mettre un terme à la violence contre les filles et les jeunes femmes

http://www.unwomen.org/fr/digital-library/publications/2013/10/voices-against-violence-curriculum

Violences de genre en milieu scolaire : un guide pour la recherche à usage des chercheur-e-s

http://www.genreenaction.net/spip.php?article9395

***********************************************************

Edité par: Sylvie Niombo, Jean Thibaut Ngoyi et Marien Nzikou-Massala

Contributions de l’ODDHC, Association MIBEKO, et du Docteur Carmel Stella Miabanzila Matoko de l’Unité de prise en charge des VVS de Poto-Poto.

Pour recevoir régulièrement ce bulletin écrire à  Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. . Pour publier un article ou une annonce, envoyez vos contributions à Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Ce bulletin spécial 16 jours d’activisme sera publié trois fois jusqu’au 25 décembre 2013. Les articles, opinions et déclarations contenus dans ce bulletin ne sont pas nécessairement les points de vue d'AZUR Développement. Avec l’appui de PARF d’APC, du Fonds ATTI de Hivos et Omydyar Network.


AZUR Développement 544, rue  Sounda Plateau des 15 ans Brazzaville Congo BP 14333 Tél. : +242. 656. 61 89/ 06 508 03 80 Email : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. www.azurdev.org

 


Tous droits réservés 2004-2009 à Azur Développement - Design and Conception by http://dimitri.wendze.com - Mentions légales (Voir) - Normes W3C : XHTML and CSS.